Valérie Espinasse
  • Accueil
  • Psychologue, Psychiatre, psychothérapeute : quelle différence ?

Psychologue, Psychiatre, psychothérapeute : quelle différence ?

Le psychologue, sa formation, ses compétences

Le psychologue a effectué 5 années d’études supérieures D.E.S.S ou master 2 en psychologie, avec une spécialisation obligatoire pour la dernière année (psychopathologie clinique, psychologie du développement, psychologie du travail, psycho-gérontologie etc.). Il peut, après ce cursus, effectuer d’autres spécialisations (Diplômes Universitaires ou D.U). Il n’est donc pas médecin ne peut faire de prescription et n’est pas remboursé par la Sécurité sociale.

 Dans sa formation, il étudie le comportement humain dans ses multiples dimensions : affectives, neurologiques, cognitives, relationnelles et connaît les techniques d’entretien individuel et de conduite de groupe. Le psychologue a suivi des stages supervisés en secteur hospitalier, en centre médico-psychologique ou autres structures recevant des sujets en souffrance.

Il assure le soutien psychologique des personnes en souffrance psychique. Il est habilité à faire passer des tests de personnalité ou de niveau intellectuel, il assure des entretiens psychothérapiques, pour adultes, enfants et adolescents. En fonction de sa formation et des outils qu’il aime utiliser ou dans lesquels il a plus de convictions (un médecin peut être allopathe ou homéopathe), il peut faire des thérapies individuelles, de groupe, familiales, comportementales, ou psychanalytiques, ou de la relaxation.

Le psychiatre, sa formation, ses compétences

De tous les « psy » le psychiatre est le seul qui soit obligatoirement médecin avec une spécialité en psychiatrie. Il a effectué 10 ou 11 ans d’études supérieures, dont 6 communes avec les autres spécialistes, puis 4 années de spécialisation en psychiatrie (stages pratiques et enseignement théorique).

Le pédopsychiatre est un psychiatre spécialisé dans les troubles psychiques des enfants et des adolescents.

En tant que médecins, ils peuvent poser un diagnostic, prescrire des médicaments, des examens et des soins, décider d’une hospitalisation et rédiger des certificats médicaux. Ils peuvent faire eux-mêmes des psychothérapies.

Le psychothérapeute, sa formation, ses compétences

Depuis 2004, ce titre est réglementé et nécessite la vérification de l’Agence Régionale de Santé ou ARS. Pour posséder ce titre il est nécessaire d’avoir fait preuve d’un savoir et de compétences acquises.

Cette formation est réservée aux titulaires d'un diplôme de niveau doctorat donnant le droit d'exercer la médecine en France ou d'un diplôme de niveau master dont la spécialité ou la mention est la psychologie ou la psychanalyse. » (Décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute art.1.)

La psychothérapie regroupe un grand nombre de pratiques diverses (Thérapies comportementales ou TCC, thérapies analytiques s’inspirant de la psychanalyse, les thérapies systémiques, l’hypnose etc.) La plupart des personnes compétentes en psychothérapie se sont formées, à titre personnel, dans des instituts privés, après leurs études de base. Il n’existe pas à ce jour en France de diplôme universitaire de psychothérapeute.

Le psychanalyste, sa formation, ses compétences

Ce titre n’a pas de reconnaissance légale en tant que tel. La majorité des psychanalystes sont médecins psychiatres ou psychologues. Ils ont suivi une formation universitaire en sciences humaines, pour connaître le fonctionnement normal et pathologique du psychisme. Outre ces connaissances théoriques, tout psychanalyste a suivi une psychanalyse personnelle (dite didactique), avec un praticien expérimenté, puis une supervision de ses premières psychanalyses.

Malgré l’encadrement légal de ces différents titres, le manque voire l’absence de contrôle exige une grande prudence. En cas de doute, vous pouvez vérifier l’inscription du praticien au répertoire ADELI auprès de l’Agence Régionale de la Santé.

Consultations Adultes

Enfants & Adolescents